ASPIL

DE|FR

Projets

Afin de soutenir les buts de l'association, divers projets sont entrepris. Ils peuvent être confiés à des commissions ad hoc ou à toutes personnes de bonne volonté souhaitant y contribuer.

Les principaux projets en cours et à venir sont:

  1. Protocoles standard
    Afin de sécuriser autant que possible la pratique des techniques accessibles à des non-médecins, l'établissement de protocoles standard pour la prise en charge des patients est très souhaitable. Etablis avec le concours de médecins spécialisés en dermatologie et d'experts dans les techniques IPL et lasers, ces documents devraient permettre de réduire le nombre d'accidents et d'incidents qui peuvent survenir lorsque les opérateurs sont insuffisamment encadrés pour la pratique de ces techniques.
  2. Cursus de formation de base
    Afin de former des professionnels qualifiés dans l'utilisation des techniques concernées, un cursus de formation complémentaire spécialisée sera mis sur pied avec le concours de techniciens, d'experts et de médecins dermatologues. Ce cursus est destiné à des non-médecins. Il ne se substitue pas au programme de certificat d'aptitude technique (CAT) en laserthérapie de la peau et des muqueuses orificielles de la FMH destiné aux médecins. L'un des objectifs essentiels de cette nouvelle formation sera de faire comprendre l'usage des technologies concernées, leurs limites et leurs dangers. Idéalement, cette formation devra être sanctionnée par un certificat reconnu par l’Office fédéral de la santé publique.
  3. Prise de position LRNIS
    Nous sommes d’avis que l’éducation et la responsabilité individuelle sont toujours plus efficaces que l’interdiction et la répression. Nous pensons que les lois existantes suffisent pour couvrir efficacement les préoccupations relevées dans le rapport explicatif de l'OFSP. Les contrôles supplémentaires engendrés par ce projet de loi nuiront plus qu’ils n’apporteront de solutions. Nous sommes convaincus que leur mise en pratique sera problématique et aura des impacts économiques désastreux, sans améliorer significativement la sécurité. Nous sommes donc fondamentalement opposés à ce projet de loi tel qu'il est proposé. D'autre part, nous avons constaté une stigmatisation injustifiée et inutile des professionnels de l’esthétique dans le rapport explicatif de l'OFSP.
  4. Prise de position O-LRNIS
    Nous sommes très favorables à la clarification des prérogatives et des responsabilités de toutes les professions concernées, pas seulement celles des esthéticiens ou des médecins. L'idée d'une attestion de compétence par domaine professionel nous semblerait parfaitement adaptée à la réalité. Certaines interdictions technologiques proposées par ce projet d'ordonnance sont mal formulées, trop générales et souvent injustifiées dans le cas particulier des soins esthétiques de la peau. Il existe des lacunes dans ce proejt concernant les conditions de formation du personnel paramédical et médical.

© ASPIL.ch - Mentions légales - 24 mai 2018